Création de site, une opportunité à contrôler

Nouvel espace d’expansion des entreprises, Internet est à la portée de tous. Créer un site internet peut paraître évident pour certains ou délicat pour d’autres. Dans les deux cas, il faut faire attention à certains incontournables et éviter certains pièges.

La création d’un site internet demande de réfléchir à la façon dont on veut qu’il soit perçu. Les premières réflexions ne sont donc pas d’ordres techniques, il est plutôt question de marketing. Trouver un nom pour le site est la première étape, l’adresse mail qualifiée (ne portant pas le nom d’un opérateur) en découlera et sera très utile pour faire connaître le site. Veillez à vérifier que le nom commercial lié au site est libre (auprès de l’INPI). Il faut ensuite réserver le nom choisi très rapidement et le déposer auprès d’un bureau d’enregistrement (entre 10 et 25€ par an). Il faut vérifier les noms des concurrents avant de déposer le sien et veiller à ce que votre nom soit le plus proche possible du nom de votre entreprise. Le nom de domaine doit, dans le meilleur des cas, préciser votre métier, votre produit ou votre zone géographique puisqu’il faut toujours se mettre à la place de l’internaute qui effectue sa recherche. Il ne faut pas hésiter non plus à déposer votre nom de domaine avec plusieurs extensions différentes (.fr, .com, .net…) pour bloquer toute concurrence éventuelle.

2. Crédibilité et confiance

L’image donnée par votre site ne doit pas perdre en crédibilité, on doit garder la confiance du client pour éviter les pertes de clients potentielles. Cette crédibilité passe d’abord par un site de qualité et optimisé, et donc par le choix d’un prestataire de qualité. Il faut établir un cahier des charges précis selon vos besoins. Il s’agit de se poser les bonnes questions sur la structure et le contenu du site en anticipant les évolutions, de l’offre comme de l’entreprise. Gagner en sobriété et en élégance en évitant les animations et flash multicolores, cela sera même bénéfique pour le référencement du site. Il est nécessaire ensuite de se demander si on souhaite sous-traiter la mise à jour du site ou le faire soi-même. Selon votre activité, votre prestataire saura vous orienter pour prendre les bonnes décisions.

 

3. Clarté et sobriété

Il faut savoir que plus vos contenus seront pertinents plus vous aurez de visiteurs. Il s’agit alors d’informer en tentant de répondre le mieux possible aux questions que peuvent se poser les internautes. Une ligne éditoriale claire doit être tenue pour améliorer le référencement naturel du site dans les moteurs de recherche. Il faut également faciliter la navigation des visiteurs sur le site. Les visites doivent être fluides et agréables pour l’internaute qui doit trouver rapidement et facilement ce qu’il cherche. L’ergonomie du site doit être pensée pour les visiteurs les moins expérimentés. Au niveau esthétique, des codes couleurs existent, il faut veiller à utiliser des couleurs en harmonie et suivre la tendance même si vous devez avant tout refléter l’identité graphique de vos autres supports de communication. Enfin, si vous souhaitez vendre en ligne, vous devez absolument prévoir un back office et anticiper l’évolution des espaces prévus pour la vente. Toutes ces conditions doivent être testées plusieurs fois avant la mise en ligne du site.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).