La France, un paradis de la création d’entreprise ?

A défaut d’être un paradis fiscal, la France serait l’un des pays du monde les plus souples pour la création d’entreprise. C’est le constat surprenant d’un cabinet d’audit britannique, Ernst & Young.

Non, la France n’est pas un enfer pour les entrepreneurs. C’est, en substance, ce que laisse entendre une étude réalisée par Ernst & Young, un cabinet de conseil et d’audit…d’origine britannique. En affirmant notamment que l’administration française freine moins qu’ailleurs la création d’entreprise, ce document fait un joli pied de nez aux idées reçues qui plombent l’image de la France depuis pas mal de temps, et auxquelles le statut d’auto-entrepreneur devait d’ailleurs contribuer à tordre le cou.

Moins cher et plus rapide en France

Voilà ce que relève Ernst & Young : en France, les délais nécessaires à la création d’une activité sont plus courts, les coûts moins chers et le nombre de procédures administratives moins important qu’ailleurs. Le cabinet anglais établit son comparatif au sein du G20 qui regroupe les pays les plus riches et développés du monde.

Concrètement, un français doit, en moyenne, effectuer ciq démarche administratives pour créer son entreprise (contre une moyenne de 7,5 dans l’ensemble des pays du G20) le tout dans un délai de sept jours…contre 22 partout ailleurs.

En France, les sommes déboursées pour créer son entreprise seraient aussi beaucoup élevées : 0,9% du revenu moyen par habitant. Un coût qui grimpe à 9% en moyenne dans les autres Etats.

Bref, voilà de quoi faire taire les éternels qui Cassandre français qui regrettent une « culture entrepreneuriale » en berne. Ils n’ont cependant pas tort à 100 % car tout n’est pas rose : dans l’Hexagone, l’accès aux dispositifs de financements est un des pires au monde (la France se classe 16ème sur 20).

Post author