Lancement d’activité, avoir le bon déclic

La création d’entreprise est de plus en plus encouragée en France. Certaines régions y mettent un point d’honneur. La région Rhône-Alpes a choisi de soutenir les entrepreneurs en situation difficile. Des prestations d’études et des formations gratuites leurs sont accessibles. La région leur accorde des subventions directes grâce au dispositif IDéclic Prim’ permettant souvent de meilleurs lancements des projets et surtout des perspectives de développement.

La région Rhône-Alpes œuvre en faveur de la création d’entreprise avec dynamisme depuis plusieurs années. Elle aide notamment les jeunes entrepreneurs en situation délicate ou dont l’activité est fragilisée. L’aide IDéclic Prim’ tend à aider les créateurs d’entreprise n’ayant pas accès directement au crédit bancaire. Ceux-ci sont souvent à la recherche d’un emploi. La solution de la création ou de la reprise d’entreprise s’est imposée à eux sans qu’ils n’aient les moyens nécessaires pour faire face aux multiples contraintes liées au démarrage d’une activité. Manquent souvent les fonds propres et les financements bancaires classiques accordés aux entreprises solides fournissant certaines garanties de pérennité. Ainsi, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux, ou ayant simplement un faible revenu, peuvent demander cette prime.

 

2. Les conditions à réunir

Certaines conditions doivent être réunies afin de mobiliser IDéclic Prim’ pour la création ou la reprise d’une entreprise. La création de l’entreprise doit avoir eu lieu, il y a au moins 6 mois, et le siège social doit être en Rhône-Alpes. Le porteur de projet, au moins, doit être employé par l’entreprise, celle-ci doit être détenue à la majorité par des personnes physiques. Enfin, le montant de l’aide régionale accordée est influencée par le plan de financement du projet, devant être lui même inférieur à 20 000 €. Ce montant consiste en une subvention d’investissement visant à conforter les fonds propres de l’entreprise. Elle est égale au maximum au montant des prêts obtenus (prêt solidaires, prêt d’honneur…) et plafonnée à 3000€. C’est l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE), spécialisée dans le l’accompagnement et le financement de ce genre de projet, qui est chargé de mettre en œuvre ce dispositif IDéclic Prim’ et d’attribuer les aides.