L’argent, véritable moteur de la création d’entreprise

Sans argent, pas de création. C’est à peu près à ça que pourrait se résumer très simplement l’importance des financements dans la création d’entreprise. Les créateurs peuvent frapper à plusieurs portes pour en obtenir, mais cela peut parfois tenir du chemin de croix…

L’argent, nerf de la guerre ?

L’argent est au cœur même de la création. Le projet de création d’entreprise a beau être révolutionnaire, novateur et bien ficelé, il ne deviendra réalité que si le créateur parvient à séduire des banques et à obtenir quelques financements.

 

2. Passer ses finances à la loupe

Passer ses finances à la loupe

Avant de se mettre à la recherche de financements, il faut d’abord faire une estimation du montant qui sera nécessaire pour la création de l’entreprise. Cette estimation passe par :

–    Un plan de financement. Il est fondé sur l’étude de marché et vérifie si m’entreprise a les capacités de financer son activité. Il prend en compte les ressources durables et les besoins durables.

–    Un compte de résultat prévisionnel. Comme son nom l’indique, c’est une estimation des recettes et des dépenses de l’entreprise pour chacune des 3 premières années de vie de l’entreprise.

–    Un plan de trésorerie. Il est construit mois par mois pour la première année d’exercice de l’entreprise.

3. Trouver des financements

Trouver des financements

Une fois le calcul de ses apports personnels effectué, reste à trouver la somme manquante.Cette étape a longtemps été considérée comme l’une des plus ardues sur le chemin de la création d’entreprise… Cependant, les créateurs peuvent désormais faire appel à de nombreuses formes de prêts (Prêt pour la Création d’Entreprise(PCE), prêt d’honneur…) ou solliciter différents organismes (Business Angels, Cigales…) de même qu’ils peuvent souvent recevoir des subventions.

Bien sûr, les créateurs peuvent aussi demander l‘octroi de prêt d’une manière plus « conventionnelle », c’est à dire auprès de leurs banquiers.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier les différents concours pour la création d’entreprises. Très nombreux en France, leurs dotations sont rarement négligeables… De même, les contribuables assujettis à l’ISF peuvent désormais bénéficier d’exonérations fiscales en investissant dans des PME. Soit près de 500 000 financeurs potentiels !

4. Créer sans argent …Vraiment ?

Créer sans argent …Vraiment ?

Malgré tout ce que l’on dit sur la création d’entreprise et son financement, il semblerait que créer sans argent soit possible. Cependant, cette solution n’est pas envisageable dans tous les secteurs, elle est même à exclure dans certains domaines. De plus, il ne faut pas minimiser l’impact de fonds de démarrage élevés sur les partenaires financiers, car leur montant est aussi un excellent vecteur de confiance ! Il y a donc fort à parier que les difficultés que rencontrent les créateurs pour lever des fonds ont encore de beaux jours devant elles…