Les assurances d’entreprise

Lors de la création d’une entreprise, il est important d’être bien assuré. Petit passage en revue des assurances obligatoires et optionnelles.

Les assurances obligatoires

 

Deux assurances sont formellement obligatoires lorsque l’on est gérant d’une entreprise :

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC PRO) est une assurance dommages, qu’ils soient matériels ou corporels. L’activité déclarée doit bien correspondre à la profession exercée afin que la garantie puisse s’appliquer. Elle couvre par exemple les dommages causés par un salarié de l’entreprise dans le cadre de son travail.

L’assurance Multirisque locataire garantit les locaux loués contre les dommages causés aux tiers et aux propriétaires.

2. Les assurances optionnelles

Les assurances optionnelles

Certaines assurances complémentaires sont également proposées au dirigeant :

L’assurance perte d’exploitation couvre les charges fixes lors d’un sinistre empêchant de générer un chiffre d’affaires. Ce type d’assurance est plutôt recommandé dans des entreprises ayant atteint leur maturité et souhaitant limiter les pertes en cas de sinistre

Les assurances bris de machine couvrent les sinistres liés à du matériel informatique et de bureau ou du matériel industriel.

Les assurances marchandises transportées sont très recommandées pour les jeunes entreprises, le risque de perte étant élevé en cas de vol ou de destruction, compte tenu de la faible marge dégagée sur les ventes de marchandises.

L’assurance « homme-clé » assure le risque d’accident, de décès ou d’incapacité d’une ou de plusieurs personnes-clés dans le fonctionnement de l’entreprise.

Quant aux assurances des personnes, elles peuvent couvrir la mutuelle (avec le remboursement des frais médicaux), la prévoyance et les retraites complémentaires aux régimes minimums et obligatoires. Elles peuvent être sous forme de contrats collectifs (pour les salariés) ou d’assurances individuelles (gérants majoritaires, travailleurs non salariés…).

Ces assurances ne sont pas obligatoires lors de la création d’entreprise, cependant, il est conseillé de les examiner lorsque l’entreprise entre dans la phase dite « de maturité ».

Source: Creation-entreprise.fr