Les CCI proposent une année de suivi après la création d’entreprise

Les Chambre de Commerce et d’Industrie propose désormais un accompagnement post-création d’un an pour assurer la pérennité des jeunes entreprises. Il repose sur 4 entretiens téléphoniques à partir desquels un consultant émet si nécessaire des recommandations ou organises des rencontres avec des experts qualifiés pour que l’entreprise surmonte ses premières difficultés.

« Le suivi post-création est un facteur fondamental (qui) contribue à rendre pérenne plus de 80% des entreprises », explique le réseau CCI Entreprendre en France sur son site en s’appuyant sur les résultats de plusieurs études.

Le constat a motivé le réseau d’accompagnement à mettre en place un dispositif d’accompagnement des chefs d’entreprise pour la première année d’existence de leur structure.

Le suivi repose sur 4 entretiens téléphoniques au cours desquels le dirigeant établi avec un consultant expérimenté un diagnostic de son activité.
L’état des lieux permet d’identifier si le chef d’entreprise est confronté à de graves difficultés (niveau d’alerte rouge) ou à quelques problèmes encore mineurs (niveau d’alerte orange) qu’une série de recommandations lui permettra de surmonter.
« Des outils de suivi (extranet, guide pratique, fiche de suivi…) permettent de garder trace de toute la démarche », explique le réseau CCI Entreprendre. Le consultant envoie également au dirigeant un compte rendu de leurs échanges et propose en cas de difficultés avérées le nécessitant : « une rencontre avec (un) expert qualifié et une intervention technique complémentaire afin de mettre en place des actions correctives urgentes ».

Le dispositif a été testé pendant 1 an, dans 36 CCI de 4 régions, auprès de 400 entreprises. «Grâce à ce soutien continu, 61% des entreprises diagnostiquées « orange » ont su gérer leurs premières difficultés et renouer avec un état de fonctionnement « vert » » explique le site du réseau.
Ce suivi post-création est aujourd’hui disponible dans toutes les Chambres de Commerce et d’Industrie.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).