Les compléments de rémunération

Le salaire brut de base ne compose pas à lui seul la rémunération d’un salarié. Les primes, heures supplémentaires et l’épargne salariale ont aussi leur place dans la rémunération totale. Quelles parts représentent ces suppléments ?

Dans les entreprises de plus de 10 salariés, le salaire de base représentait 86% de la rémunération totale, 13% pour les primes et 1,1% pour les heures supplémentaires. D’une part, 84% des salariés reçoivent des primes et compléments de salaire. Celles-ci comprennent les 13è mois, les primes d’assiduité, de fin d’année et les avantages en nature. Les ouvriers en bénéficient surtout  sous forme de primes d’ancienneté, et les cadres sous forme de prime de performance individuelle. D’autre part, les salariés sont 29% à avoir reçu une partie de leur rémunération en tant qu’heures supplémentaires (malgré les sous-déclarations de certaines entreprises et le fait que les cadres ne puissent pas être rémunéré pour des heures supplémentaires). Enfin, 54% des salariés sont concernés par l’épargne salariale. Celle-ci se compose de la participation et de l’intéressement. Autre complément de rémunération de plus en plus en vogue, celui sous forme de rente, la retraite supplémentaire par capitalisation allège les charges de l’entreprise et les charges sociales. Grâce à l’ensemble de ces dispositifs, les salariés peuvent augmenter leur rémunération jusqu’à 7,5%.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).