Les jeunes créateurs d’entreprise pourront solliciter un nouveau prêt d’honneur

L’Adie lance un nouveau dispositif d’aide pour les jeunes porteurs de projets sans ressources suffisantes pour contracter un prêt bancaire.

L’Association pour le droit à l’activité économique (Adie) s’est fait un nom dans le monde de la petite entreprise en accordant des microcrédits (jusqu’à 6 000 €) aux porteurs de projets sans grandes ressources financières.

L’Adie, qui s’attache à épauler les personnes les plus en difficulté, n’a  pas qu’une mission financière : elle développe aussi des dispositifs d’accompagnement et des soutiens personnalisés en amont et en aval d’une création d’entreprise.

A l’occasion d’une tournée nationale dans 80 villes, l’Adie va présenter un nouvel outil d’aide financière pour les porteurs de projet de moins de 32 ans qui, en raison de la précarité de leur statut social, accèdent difficilement aux prêts bancaires.
Ce dispositif se traduira par un prêt d’honneur (sans intérêts) sur cinq ans. Son montant ? 5 000 € maximum, autant dire qu’il ciblera uniquement les micro-projets.

Qui est concerné ? Les demandeurs d’emploi sans allocation, les bénéficiaires de minima sociaux type RSA ou encore les porteurs d’un projet de création d’entreprise avec un besoin de financement de moins de 10 000 €.
L’objectif de ce nouveau fonds est d’ouvrir la voie à 500 jeunes dès la première année, et jusqu’à 1 000 dans les années suivantes, en ciblant en priorité les quartiers populaires.

Post author