Les tiers de confiance pour favoriser la création d’entreprise

Malgré la crise, l’esprit d’entreprise se porte bien. Le financement d’un projet n’est en revanche pas toujours simple à obtenir. Grâce à la charte des « Tiers de confiance de la médiation pour la création et la reprise d’entreprises » les futurs entrepreneurs ne se trouveront désormais plus seuls face à leurs difficultés.

Le dispositif du tiers de confiance de la médiation du crédit profite maintenant également aux créateurs ainsi qu’aux repreneurs d’entreprise. Le 30 avril dernier, Hervé Novelli et René Ricol (médiateur du crédit aux entreprises) ont en effet signé la charte des Tiers de confiance de la médiation pour la création et la reprise d’entreprise. Parmi les autres signataires, on retrouve les réseaux consulaires, l’Agence pour la création d’entreprise (APCE) et 7 réseaux professionnels d’accompagnement : l’Association pour le droit à l’initiative économique, l’Association nationale pour la transmission d’entreprise, Cédants et Repreneurs d’Affaires, France active, France initiative, le Réseau des boutiques de gestion, le Réseau entreprendre et l’Union des couveuses d’entreprise.

Initialement mis en place pour faciliter les demandes de médiation du crédit d’entreprises en grande difficulté financière, le dispositif des tiers de confiance repose sur des réseaux d’experts nommés en département par les organismes socio-professionnels signataires de la charte. Les futurs entrepreneurs ou les repreneurs d’entreprise qui rencontrent des difficultés pour financer leur projet peuvent donc désormais solliciter gratuitement ces interlocuteurs qui leur apporteront du conseil qualifié et de l’aide dans leur démarche.

Informations et coordonnées des tiers de confiance proches de chez vous au 0 810 00 12 10.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).