L’idée du créateur, la genèse d’un projet

Nombreuses sont les créations d’entreprises qui échouent faute de préparation suffisante. Dans cette étape indispensable, le développement et la validation de l’idée du créateur d’entreprise sont primordiaux. Quelques conseils.

Développer son idée

Il faut tout d’abord se demander si l’on veut travailler sur un concept existant, ou bien en créer un nouveau.
Puis, une fois que l’idée est là, il faut la développer. Souvent, la première idée est juste une esquisse, qui permet de savoir où aller, mais n’est pas suffisante à la création d’une entreprise. Il faut donc travailler cette idée, y réfléchir afin qu’elle aboutisse à quelque chose de concret et de complet.
Cette étape est indispensable, car l’idée de départ doit être bien définie avant de se lancer dans des études et de vérifier sa pertinence. Il ne faut pas espérer réussir à créer une entreprise qui marche et qui dure avec une idée de départ trop floue et un peu bancale.

Valider son idée

Pour aboutir à une création d’entreprise la plus viable possible, il faut sans cesse remettre en cause son idée, afin de voir ses failles, et y remédier.
Il est bien souvent utile d’en discuter avec des proches qui auront peut-être de bons conseils, et verront cette idée sous un angle différent du vôtre. Il faut pour cela être prêt à modifier son concept, car rester sur ses premières intuitions permet rarement d’avancer.
Définir précisément l’activité permet de prendre en compte tous les paramètres liés à la création de l’entreprise (que ce soit au niveau des finances, de l’incidence que ça aura sur la vie de famille du créateur etc.) et ainsi pouvoir procéder à certains ajustements.
Ensuite viendra le moment de faire appel à des tiers, des experts qui étudieront votre projet de manière objective. Les coopératives d’activité accueillent elles le créateur pour l’aider à élaborer son projet. Il bénéficie alors d’un suivi jusqu’à ce que son activité soit rentable et qu’il crée son entreprise en bonne et due forme.

La validation définitive se fera avec une étude de marché qui, sans remettre en cause les fondements de cette idée, permettra de voir si l’offre est adaptée au marché. Dans le cas contraire, ce sera au créateur de voir s’il préfère attendre que le marché lui soit favorable ou bien jeter l’éponge. Et recommencer le processus à zéro…

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).