Quelles sont les conditions requises pour la création d’une auto-école ?

La création ou la reprise d’une d’auto-école peut être un projet assez profitable aujourd’hui, compte tenu du nombre croissant de personnes qui veulent apprendre à conduire. Pour réaliser un tel projet, il faut toutefois suivre quelques étapes essentielles. En cas de difficultés à faire aboutir le  projet, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide aux professionnels de la filière.

auto-école

Afin d’ouvrir ou reprendre sa propre auto-école, il faut suivre quelques étapes essentielles. Les professionnels de la filière vous présentent les plus importants aspects auxquels vous devez prêter attention pour mener à bien votre projet dans les plus brefs délais. Outres ces conseils, il est primordial, bien sûr, de respecter les règlementations en vigueur.

En conformité avec les lois actuelles, vous devez faire preuve d’une autorisation éligible pour ouvrir ou, selon les cas, pour reprendre une auto-école. Autrement dit, il est nécessaire que vous ayez suivi une certaine formation pour que vous puissiez enseigner la conduite à vos futurs élèves.

Il existe, évidemment, d’autres conditions que vous devez remplir afin de réaliser votre projet dans les meilleures conditions. Consulter l’article R213-2 du Code de la route est un bon point de départ pour vous informer sur les points essentiels à suivre concernant la création ou la reprise d’une auto-école. Il faut aussi savoir que pour être moniteur vous devez avoir au minimum 23 ans.

En ce qui concerne les diplômes à détenir pour mettre en œuvre un tel projet, il est nécessaire de posséder un diplôme d’Etat attestant d’une formation commerciale, comptable, économique ou juridique. Au cas où cela n’est pas possible, vous avez également la possibilité d’obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur d’un niveau au moins égal au niveau III dans ces domaines-ci. L’article R213-2 du Code de la route présente en détail les autres diplômes éligibles.

Pour pouvoir enseigner aux apprenants la conduite de véhicules dans des conditions optimales, l’établissement doit présenter certaines garanties. Plus précisément, le local doit répondre à toutes les normes d’accessibilité, de sécurité et d’hygiène qui sont établies par les réglementations en vigueur. De plus, il doit avoir une superficie égale ou supérieure à 25 mètres carrés et comprendre une salle dédiée à ce type d’activités.

Choisir le statut social du dirigeant de l’établissement peut être une tâche assez difficile à réaliser, car il faut prendre en compte plusieurs aspects essentiels. Les experts de Professions Libérales Asartis ont une forte expérience dans ce domaine et peuvent vous recommander des solutions sur mesure pour que vous réussissiez à vous lancer sur ce marché sans difficultés.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse