Qui pour garantir vos emprunts ?

En France, il existe des organismes proposant de consolider les garanties d’emprunt des créateurs d’entreprise.

Si vous souhaitez contracter un prêt auprès d’une banque sans disposer des garanties suffisantes, rien n’est jamais perdu.
De nombreux organismes existent en France pour soutenir les porteurs de projet de création d’entreprise ou de développement dans leur accès aux emprunts bancaires.

Le plus connu, Oséo, est une banque publique détenue à 60% par l’Etat, à 27% par la Caisse des dépôts et des consignations (CDC) et à 8% par les banques et les assureurs.

Oséo propose une garantie des financements bancaires, un cofinancement bancaire à moyen et long terme et des actions de financements à court terme. Mais Oséo, qui s’adresse avant tout aux PME investis dans des activités d’innovation, soutient l’investissement dit stratégique, R&D et à fort potentiel de développement et d’emplois.

Oséo propose plusieurs dispositifs de financement adapté à chaque projet économique : un prêt à moyen terme, un contrat de développement, un contrat de développement participatif, un prêt vert bonifié ou encore un crédit-bail immobilier etc…
Evidemment, renseignez-vous et n’hésitez pas à vous faire aider pour boucler votre dossier.

Sachez qu’Oséo s’adresse aux entreprises déjà installées (en général depuis au moins trois ans).

2. Autres organismes

Parallèlement, il existe d’autres organismes plus ciblé comme le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF).

France Active propose aussi des garanties financières en vue de faciliter l’accès au crédit bancaire des créateurs d’entreprise en manque de moyens. Ce réseau, qui dispose de 40 fonds territoriaux dans les régions, finance aussi le développement de l’emploi dans les entreprises solidaires. Son appui se traduit par une expertise financière, une phase de financement et une dernière étape d’accompagnement et de suivi.

Outre ces organismes, n’oubliez pas  que certains syndicats professionnels proposent des garanties d’emprunt dans les secteurs qui concernent.

Le prêt à la création d’entreprise (PCE) s’adresse aux entreprises récemment installées ou nouvellement reprises dont il sert financer les frais liés à leur phase de lancement. Son montant est compris entre 2 000 et 7 000 euros. Le PCE est compris entre 2 000 et 7 000 euros.

Il est accompagné d’un concours bancaire à moyen ou long terme dont le montant est, à de rares exceptions près, au minimum égal à 2 fois celui du PCE.

Pour le solliciter, adressez-vous à l’une des agences des principaux réseaux bancaires type Société Générale, BNP Paribas, LCL, Banques Populaires, Crédit Agricole  etc…ou alors à des réseaux d’aide et d’accompagnement de la création d’entreprise.

Les structures extra-bancaires peuvent aussi vous aider en accordant un prêt d’honneur ou un prêt dit solidaire : des associations comme France Initiative, l’Adie (pour les chômeurs de longue durée), le réseau Entreprendre ou Racines (pour les femmes) proposent ce type de dispositifs.

Post author