Statut de l’auto-entrepreneur enfin accessible aux activités libérales!

Depuis le 19 février, les activités libérales ont rejoint les activités de commerce et de services pour le statut de l’auto-entreprise. Le Secrétaire d’Etat chargé des petites et moyennes entreprises Hervé Novelli.

Depuis le 1er janvier, la nouveauté « auto-entrepreneur » a fait des émules. L’Etat qui pronostique d’ici la fin 2009 près de 200 000 immatriculations, vient d’abattre sa deuxième étape pour ce nouveau statut. La Loi de modernisation de l’économie n° 2008-776 du 4 août 2008 avait « enfanté » le premier colet en donnant la possibilité aux activités de commerce et de services de s’installer en peu de temps et de formalités pour  tester un nouveau projet.

Face au succès sans égards de l’auto-entreprise, il était nécessaire de l’étendre au plus grand nombre, c’est-à-dire aux professions libérales relevant de la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse) dans un premier temps et puis  à toutes les autres professions aux fonctionnaires. Ce régime d’un nouveau genre a déjà attiré 63 000 d’entre nous et les nombreuses questions ont donné naissance au 0 811 90 00 99, numéro vert qui permet de se renseigner sur les différentes facettes de l’auto-entrepreneur.

Des dispositifs d’aides financières sont également compatibles avec le régime auto entrepreneur, l’ACCRE en fait partie

 

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).