Tester son concept avant de se lancer, pourquoi pas?

A l’heure où la création d’entreprise se veut de plus en plus hésitante et où les clivages « penser un projet »/ « passer à l’acte » en créant une entreprise se durcissent, le soutien du créateur n’a jamais été autant au cœur des préoccupations. Explications.

La créateur a toujours mille et une idées mais pour les tester, les éprouver san risques en regard de son patrimoine personnel, il dispose de différents moyens encore méconnus.

Le portage salarial, très apprécié

Qui a dit que le portage salarial servait seulement à trouver du travail? Le recours à cette pratique peut en effet permettre au porteur de projet de tester son concept de service version grandeur nature tout en bénéficiant de l’appui et du soutien côté formalités de la société de portage. La société de portage s’occupe des voltes administratif, juridique, fiscal et comptable pendant qu’il se concentre sur ce qu’il sait faire de mieux, le tout en bénéficiant du statut d’un salarié (sécurité sociale, prévoyance, retraite, assurance responsabilité civile professionnelle, voire assurance chômage…).

Principal Avantage

Les missions au sein de diverses sociétés permettent de se constituer une clientèle et de construire un véritable réseau.

Inconvénient

En effet, les critères des sociétés de portage sont divers et variés. Travailler en portage salarial demande beaucoup d’autonomie et se destine surtout à ceux qui apprécient le travail en solo.

2. La couveuse d’entreprise

La couveuse, un bon début

L’alternative, c’est d’héberger son activité en couveuse d’entreprise. Fonctionnant parfois avec des pépinières d’entreprise (qui assument les aspects immobiliers et matériels du projet), les couveuses permettent aux créateurs d’entreprise un accompagnement précieux et personnalisé jusqu’à l’immatriculation au RCS.

Le porteur de projet reste, par conséquent maître de son projet sans avoir à se soucier des aspects juridiques, fiscaux, sociaux et comptables, qui seront gérés par la couveuse.

Principal Avantage

Le + incontestable de la formule c’est de rester maître de son projet tout en étant solidement accompagné dans les démarches.

Le but est également de constituer un réseau fort grâce aux différents porteurs de projet rencontrés au sein-mêm de la couveuse ou des partenaires externes, tout en bénéficiant d’un statut personnalisé (soit stagiaire en formation, soit salarié, soit emploi-jeune, etc.), et ceci sans dépendre d’une autre société.

Inconvénient

Quand le projet sera suffisament avancé et le concept abouti, le créateur devra penser à voler de ses propres ailes sous peine de porter indéfiniment l’étiquette « jeune entrepreneur débutant »